jeudi 20 avril 2017

The elements, Tome 2 : The Fire - Britainny C. Cherry

 



Livre : The Elements, Tome 2 : The Fire
Auteur : Brittainy C. Cherry
Nombre de pages : 436 
 

Résumé :

Logan était en tout point mon opposé.
Je dansais quand lui restait immobile. Il était silencieux alors que j'étais un moulin à paroles. Il avait un mal fou à sourire alors que je refusais même de froncer les sourcils.
Le soir où j'ai entrevu la noirceur qui régnait au fond de lui, je n'ai pas pu détourner les yeux.
Nous étions brisés l'un et l'autre mais, d'une certaine façon nous étions entiers. Nous étions les étoiles contraires qui traversaient le ciel nocturne, à la recherche d'un souhait, priant pour des lendemains meilleurs.
Jusqu'au jour où je l'ai perdu. Il nous a balancés sur un coup de tête, au détour d'une décision qui nous a changés à jamais.
Il était une fois un garçon, et je l’aimais.
Et le temps de quelques soupirs, de quelques murmures, de quelques instants, je crois qu’il m’a aimée, aussi.





J'avais apprécié le premier, il n'avait pas été un coup de cœur mais je l'avais vraiment apprécié. Je ne sais pas vraiment lequel j'ai préféré. L'histoire de Logan est intense, touchante et puissante et j'en ai été assez affecté. Le sujet est très dur, on parle de drogue, d'argent, de violences. Ce livre se centre avant tout sur la remontée à la surface de Logan pour sortir de l'enfer qu'est sa vie. J'ai apprécié les deux personnages, surtout Logan car on peut dire que c'est avant tout lui le personnage central. Alyssa est un peu trop effacée selon moi, particulièrement lors de la deuxième partie. Malgré cela, elle est le pilier de Logan, et j'ai admiré son courage, sa foi et son amour pour lui. Leur relation a quelque chose de beau et de fort, elle est prête à traverser l'enfer pour lui parce qu'elle l'aime tout simplement. Maintenant, j'aurais aimé qu'elle s'impose un peu plus, qu'elle soit aussi plus présente. Sur un ou deux passages, dont je ne peux pas révéler le contenu (donc c'est dur de trouver les mots) j'ai trouvé son pardon un peu facile, comme si elle pouvait tout accepté très facilement et rapidement car Logan était brisé. J'ai conscience qu'il se bat énormément pour s'en sortir, qu'il n'a pas eu une vie facile du tout et qu'elle l'aime mais j'avais envie de dire à Alyssa, de se mettre en colère, un peu quand même, ça ne lui aurait pas fait de mal. Enfin, ce n'est pas pour ça que je n'ai pas aimé Logan, au contraire ! Je ne sais pas encore vraiment comment je pourrais le qualifier, mais il m'a énormément touché et j'ai admiré son combat. Puis, il y avait Erika et Kellan, un couple que je n'oublierais pas de si tôt, ils m'ont ému aux larmes mais je ne veux pas spoiler, donc je n'en dirais pas plus. Ils ont joué une grande part dans mon amour pour ce roman.
J'ai aussi apprécié les petits dialogues soit entre Logan et Alyssa ou Kellan, avec leurs petites habitudes, leurs manières de se dire «Je t'aime», de le penser.
Enfin, l'écriture de l'auteur est intense. J'admire son talent, elle fait passer énormément de choses par les mots et son écriture est très belle.
En conclusion, un beau roman avec des sujets poignants et intenses qui m'ont énormément touché. Les personnages sont intéressants et forts, cependant je regrette une Alyssa assez effacée, qui était pourtant bien partie. Le titre est parfaitement adapté aux personnages et à l'histoire et je le trouve très beau. En tout cas, je continuerais avec plaisir la suite de la série.



8,5/10






Extrait :


« Il y a tellement de merveilles dans le monde, et pourtant, au lieu de nous y intéresser et de prendre le temps de nous rendre compte que nous sommes tous infiniment petits dans un lieu lui-même miniature, nous faisons comme si nous étions les maîtres de l'univers. Nous aimons nous donner de l'importance. […] en fait nous ne sommes rien de plus qu'un minuscule point en fusion qui fait partie d'un ciel gigantesque. Un point minuscule dont personne ne remarquerait l'absence. Un point minuscule qui sera incessamment remplacé par un autre qui pense être plus important qu'il n'est en réalité. Je voudrais seulement que les gens arrêtent de se battre à propos de choses aussi stupides et sans intérêt que la race, l'orientation sexuelle et la téléréalité. Je voudrais qu'il se rappellent qu'ils sont tout petits et qu'ils prennent cinq minutes par jour pour regarder le ciel et respirer à fond.»




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire